Avoir un compost en appartement, c’est possible !

Où ça, un lombricomposteur ?

Le compost est un excellent moyen de recycler une partie de vos déchets en engrais d’excellente qualité et de réduire significativement le volume de vos poubelles…et, bonne nouvelle, il est tout à fait possible d’avoir un compost en appartement, même si vous n’avez pas de terrasse ou de balcon !

Cet article vous présentera 2 solutions de compostage en appartement avec tout ce qu’il faut pour se lancer.

Petite précision : nous avons un lombricomposteur à la maison depuis 6 mois qui fonctionne très bien. En revanche, nous n’avons jamais testé le compostage Bokashi…

Le lombricompostage

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un compost fonctionnant avec des lombrics. C’est donc la solution la plus proche d’un compost de jardin.

Un lombricomposteur pour une famille de 5 personnes.

 

Comment ça marche ?

Le lombricomposteur est une sorte de grosse boîte, en plastique ou en bois, constituée d’une juxtaposition de paniers avec un couvercle sur le dessus et un robinet en bas.

Vous pouvez sans aucun problème entreposer votre composteur sur votre balcon ou même à l’intérieur. S’il est bien équilibré, il ne s’en dégagera aucune odeur !

Avec un lombricomposteur, les déchets mangés par les vers vont se transformer en engrais organique, à récupérer directement dans les paniers, et en « thé des vers », engrais liquide concentré à récupérer par le robinet. Ce thé des vers se dilue ensuite dans l’eau d’arrosage de vos plantes, ce qui est très pratique pour les booster de temps en temps.

Dans un lombricomposteur, on peut mettre les épluchures de fruits et légumes (à l’exception de l’oignon et de l’ail), les croûtes de fromage, le pain et les féculents cuits, le café et le thé, les coquilles d’oeuf, les mouchoirs en papier et le carton…

Il faut compter environ 2 mois pour que votre compost trouve son équilibre et environ 6 mois pour que vous puissiez commencer à récupérer votre engrais.

En utilisant cette solution, vous pouvez espérer jeter un tiers de déchets en moins dans vos poubelles !

 

Comment démarrer ?

 

Pour démarrer le compost, on place au fond du panier supérieur une couche de papier journal puis quelques poignées de terreau universel. On peut ensuite placer la souche de lombrics et quelques déchets organiques et mélanger. Par dessus (pour les composteurs en plastiques), on dépose un tapis d’humidification qui, comme son nom l’indique, va permettre de maintenir l’humidité nécessaire. On ferme le couvercle et on laisse tout ce petit monde s’acclimater pendant une semaine ou deux, en remuant de temps en temps. Ensuite, on peut commencer à ajouter régulièrement ses déchets en petite quantité…et c’est parti !

Pour plus d’information sur ce mode de compostage, vous pouvez vous rendre ici, tout y est clairement expliqué. Pour information, nous avons acheté notre lombricomposteur chez eux (fabriqué en France) et nous en sommes très contents mais en tapant « lombricomposteur » sur votre moteur de recherche préféré, vous trouverez tout un tas de modèles…

Bilan après 6 mois d’utilisation : c’est top, n’hésitez pas ! J’hésitais à le rentrer dans la maison cet hiver (les vers craignent les grands froids) mais finalement, ça ne pose aucun problème si tant est que le compost reste bien fermé. Les enfants adorent donner à manger aux vers et ça permet de leur expliquer tout un tas de choses sur les déchets, leur recyclage, etc…Par contre, si vous avez la phobie des vers, passez votre chemin !

Le compostage Bokashi

Ce type de compostage fonctionne différemment et présente également de nombreux avantages.

On peut plus facilement placer le compost dans la cuisine car le contenu est plus petit (il n’y a qu’un seul compartiment, comme un seau) et la mise en oeuvre est plus simple. Il suffit juste de placer vos déchets dans le seau puis de les saupoudrer de son de Bokashi (son de blé contenant des micro-organismes). Ce son va entraîner la fermentation des déchets et leur transformation en engrais organique et liquide, comme avec un lombricomposteur sauf que c’est beaucoup plus rapide (15 jours à 1 mois).

Vous pouvez y mettre quasiment tous les déchets ; la viande et le poisson ainsi que les laitages peuvent y être jetés, contrairement à un lombricompost.

Cette solution peut donc quasiment transformer tous les déchets organiques de votre poubelle standard !

Comment démarrer ?

Vous trouverez toutes les informations nécessaires à la bonne utilisation du compost Bokashi ici. Comme pour le lombricomposteur, en tapant « composteur Bokashi », vous trouverez un grand choix de modèles de taille et de prix différents.

Comme dit plus haut, nous n’avons pas testé ce mode de compostage mais comptons bien nous y mettre pour recycler encore plus de déchets ! Nous ferons un bilan ici dans quelques mois 🙂 D’après ce que j’ai pu lire ici ou là, le principal inconvénient du compost Bokashi peut être une légère odeur âcre mais à part ça, cette solution a l’air extrèmement simple à mettre en place et à gérer au quotidien.

Le thé des vers, engrais liquide à diluer (1 volume pour 9 volumes d’eau) qu’on récupère au robinet du composteur.

Alors, vous commencez quand ?