A propos

Maman de trois jeunes enfants, j’ai peu à peu modifié ma manière de consommer pour eux, pour la planète et aussi…pour moi.

Il y a une dizaine d’années, j’ai commencé à changer mon alimentation en achetant un maximum de produits bios et français. Je me suis mise à scruter les étiquettes et à bannir les aliments contenant des substances douteuses pour la santé ou l’environnement (par exemple, l’huile de palme ou les aliments transformés contenant tout un tas d’additifs/conservateurs/exhausteurs, etc…).

Ce changement s’est ensuite appliqué aux cosmétiques ; d’abord les crèmes hydratantes, les savons/gels douches et shampoing, puis plus récemment le maquillage…Je n’achète quasiment plus que des cosmétiques bios.

Enfin, j’essaie de franchir une nouvelle étape depuis quelques mois : n’acheter plus que de la mode et de la déco éthiques, si possible françaises, ou au moins européennes…gros défi pour moi qui aime la mode, qui suis un peu fashion victime sur les bords et qui a un passé (pas lointain du tout) de consommatrice de fast fashion…

Vu de l’extérieur, on peut penser qu’un mode de consommation réfléchi (à défaut d’être parfait…car il est parfois difficile d’arbitrer : vaut-il mieux acheter un vêtement fabriqué en France avec un coton brésilien bourré de pesticides ou un vêtement made in Asia mais fabriqué proprement ? Lequel des deux « abîme » le moins notre planète ?…) est ennuyeux, compliqué et onéreux.

Ce sont ces 3 a priori que j’ai envie de combattre ici.

Vu de l’extérieur, on peut penser qu’un mode de consommation réfléchi est ennuyeux, compliqué et onéreux.

Non, consommer en conscience n’est pas ennuyeux, bien au contraire !

En vous éloignant des sentiers battus où vous mènent les multinationales de la mode et du design, vous découvrirez un monde riche de créateurs ayant un vrai savoir-faire et une éthique, et tomberez parfois sur des pépites qui vous permettront de suivre vos vraies envies plutôt que ce que nous dictent les tendances. Qui dit tendance dit mode jetable et donc surconsommation…

De la même manière, réfléchir à ce qu’on mange ne nous enferme pas mais nous ouvre au contraire à de nouvelles saveurs en nous incitant à remplacer le mauvais par du bon !

En tout cas, il est tout à fait possible de s’habiller ou de décorer sa maison de manière éthique et réfléchie sans ressembler à un sac à patate sans style ou avoir un intérieur sinistre…j’espère vous le prouver ici 😉

Non, consommer de manière éthique n’est pas (forcément) compliqué !

Réfléchir à ce qu’on achète et à ce que ça implique est une démarche normale, qui devrait nous être naturelle.

C’est notre mode de consommation actuel qui n’est pas normal parce qu’il nous conditionne à acheter de manière totalement irraisonnée, en jouant sur la pulsion et en nous dédouanant de nos responsabilités. Depuis plusieurs dizaines d’années, nous consommons avec notre affect, poussés par des besoins artificiels qu’on nous dicte et qu’il s’agit de combler au plus vite.

Oui, consommer plus justement implique de prendre un peu plus le temps de la réflexion, de se poser des questions sur ses réels besoins et la meilleure manière de les combler mais c’est aussi beaucoup plus satisfaisant et moins frustrant !

Et puis, il faut y aller doucement, par petites touches. On peut commencer par laisser tomber une mauvaise habitude (acheter du Nutella par exemple et le remplacer par quelque chose de nouveau, d’inattendu), puis se fixer des petits objectifs réalistes (acheter sa prochaine paire de lunettes made in France…). Quelle que soit la manière de procéder et même s’il y a des échecs, cette expérience sera forcément enrichissante pour vous 🙂

Et puis, Demain is cool vient de naître dans le but de vous aider 🤗

Réfléchir à ce qu’on achète et à ce que ça implique est une démarche normale, qui devrait nous être naturelle.

Non, mieux consommer n’est pas toujours plus onéreux !

Et c’est presque le point le plus important…celui qui concentre le plus d’a priori et qui constitue peut-être le frein le plus important pour changer…

Dans la fast fashion, on trouve tous les prix pour toucher tout le monde. On trouve donc des tee-shirts à 2 euros mais ce n’est pas normal, cela ne devrait pas exister. Il y a forcément un désastre écologique et des droits bafoués derrière. Forcément.

Ici, vous ne trouverez donc pas d’adresse ou de tuyau pour acheter des tee-shirts à 2 euros mais ce qui est sûr, c’est que j’essaierai toujours de mettre en avant des choses dont le prix me semble juste au regard de la manière dont elles sont fabriquées. Le nerf de la guerre est bien là : accepter de payer le juste prix des choses quitte à reporter ses achats ou à louer, acheter d’occasion, etc…

Et la boucle est bouclée : lorsqu’on achète des choses qui nous satisfont pleinement, qui nous ressemblent, la satisfaction et le plaisir sont durables. Logiquement, on ressent beaucoup moins le besoin d’acheter sans cesse de la nouveauté…

 

Demain is cool…qu’est-ce que c’est ?

 

Je suis persuadée que la plupart des gens sont de bonne volonté mais que le manque de temps ou d’informations les empêche de changer leurs habitudes.

Peut-être que ces personnes, prêtes à faire un pas, à initier un changement, aussi minime soit-il, ont besoin d’être aiguillées, aidées, guidées, qu’on leur donne des idées, des adresses, des outils pour se lancer…

Peut-être…

De mon côté, pas mal d’habitudes changées ces dernières années, beaucoup de découvertes et l’envie de partager tout ça…

J’aurais donc à coeur ici d’aborder différents sujets autour d’un mode de consommation plus raisonné : créateurs et marques éthiques, réduction des déchets, aides et outils pour consommer de manière plus responsable, etc…en montrant qu’on peut continuer à se faire plaisir…

Et…précision importante : il n’y aura pas ici de discours moralisateur et culpabilisant. Chacun fait ce qu’il peut et personne n’est parfait ✌

Vous me suivez ? 😉